À la Culotte : blog foot

Top 10 : les Français de Newcastle

22 janvier 2013 par Jules dans Le vestiaire, Top 10

Après avoir notamment recruté Ben Arfa et Cabaye ces dernières années, les Magpies récidivent à ce mercato en signant le Nancéien Haïdara et le Montpelliérain Mapou Yanga Mbiwa. Retour sur les plus beaux Français ayant porté le maillot d’Alan Shearer en dix raisons qui font de Newcastle un potentiel 21e club de Ligue 1.

stéphane guivarch newcastle

10. Stéphane GUIVAR’CH (1998). Une Coupe du Monde vous donne des ailes… Auréolé en 1998, le meilleur buteur de D1 qui n’a pas claqué un pion de la compétition se sent à l’étroit à l’Abbé Deschamps, et fout les voiles en Angleterre. Pour quatre mois. Et un but. Avant de passer aux Rangers. Pour un an. Et quatorze matchs. Avant de retourner à Auxerre. Où tout redeviendra comme avant. Dommage.

franck dumas newcastle9. Franck DUMAS (1999). Jurisprudence William Prunier oblige, Franck Dumas a fait partie de cette charrette de défenseur mastoc qui ont trouvé une opportunité outre-Manche, à l’époque où la Premier League misait tout sur le physique – oh wait –. Champion avec Monaco en 1997, les Magpies croient flairer l’affaire. Sept matchs et une saison plus tard, Bobby Robson est obligé de le laisser partir à l’OM. Sans doute le plus gros flop de recrutement du club anglais.

laurent charvet newcastle

8. Laurent CHARVET (1998-2000). Déjà à la fin du XXe siècle, les clubs anglais partaient à l’affût de joueurs à potentiel, pour tenter des coups de poker. Vif et rapide, mais sans jamais avoir vraiment rien prouvé, Laurent Charvet quitte l’AS Cannes en 1998 pour Chelsea en prêt, où il passera comme un fantôme mais pourra se targuer d’avoir figuré sur la feuille de match lors de la finale de la Coupe de l’UEFA contre Stuttgart. Les Blues réussiront à le fourguer pour environ 1 million d’euros, sans grand succès à St James’ Park où il partira en 2000 à Manchester City. Repositionné arrière-droit, son rôle de formation, Charvet finira dans l’ombre de Shaun Wright-Phillips, en pleine éclosion.

Lire la suite →

Top 10 : scores du football d’avant

31 octobre 2012 par Jules dans Le vestiaire, Top 10

Hier en Capital One Cup, dans l’un des matchs qui restera parmi les plus fous de ces dernières années, Arsenal est parvenu à remonter 4 buts d’écart contre Reading pour finalement l’emporter 7-5 en prolongations. Un score qui fleure bon le football d’antan, à l’époque où l’on jouait tranquillou avec 2 défenseurs et 6 attaquants. A l’heure où les défenses sont de plus en plus hermétiques et le jeu de plus en plus tactique, retour sur les matchs récents où les attaques furent de feu et les défenses de carton.

10. Fiorentina 3-7 AC Milan (Serie A, 4 octobre 1992). L’Italie, berceau du catenaccio, traîne une sale réputation de football défensif et tactique. Mais au début des années 90, la Serie A pouvait accoucher de ces scores de PH qui fleurissent les pages HTML du site de la FFF. Comme en ce début du mois d’octobre, où dès la 5e journée, les Rossoneri ont pulvérisé la Viola.

9. Atletico Huila 4-7 Deportes Tolima (Liga Postobon, 4 avril 2011). L’Europe n’a pas le monopole du football d’antan. Lors du tournoi d’ouverture (apertura) du championnat colombien, le Deportes Tolima s’est offert une succulente mise en bouche sur le terrain de l’Atletico Huila.

8. Besiktas 7-3 Göztepe (Süper Lig, 2 mars 2003). Ce n’est pas le record du nombre de buts dans un match de championnat turc, détenu par un Fenerbahçe-Gaziantepspor (8-4) lors de la saison 1992-1993. Mais à l’époque, Pascal Nouma joue pour Besiktas. Et même mieux : il marquera sur penalty le but du 6-3 juste après la pause.

Lire la suite →

Top 10 des bugs de FIFA 13

18 septembre 2012 par Jules dans Le vestiaire, Top 10

Chaque année sur les Internets, le même rituel se déroule : les gamers téléchargent sur leur Xbox ou leur Playstation 3 la démo du dernier FIFA, la saignent pendant quelques heures avec les trois-quatre équipes dispo, et tombent immanquablement sur des bugs aussi drôles que stupides. Youtube fait le reste. Pour vous, on a raclé les bas fonds des tubes et on vous sert une petite sélecta des pires bugs de FIFA 13.

10. Réviser la Loi 12 du football avec Abbiati et Vucinic. Bon, alors, y’a faute ou y’a pas faute ?

9. Robinho ne termine pas son dribble, rentre chez lui, alors foutez-lui la paix. De toute façon, à quoi ça peut bien servir de jouer cette année, puisque le Milan AC a perdu la moitié de son effectif ? Autant rester chez soi et ne pas se fatiguer.

Lire la suite →

Top 10 du pire des remix de l’hymne de la Ligue des Champions

27 mars 2012 par La team dans Le vestiaire, Top 10

« Ce sont les meilleures équipes, Sie sind die allerbesten Mannschaften, The main event, Die Meister, Die Besten, Les grandes équipes, The champions. » Ah, le fameux hymne de la Ligue des Champions qui retentit 3 fois par mois dès le mois de septembre, annonciateur de chaleureuses soirées bières-pizzas devant l’édifiant spectacle d’un Christian Jeanpierre se paluchant sur Léomessi et d’un Bixente Lizarazu tirant en rafale sur les ambulances et glorifiant à n’en plus finir des équipes qui jouent tout juste à leur niveau.

Magie de l’Internet oblige, cet hymne célèbre à base de cuivres et de chœurs, adapté du Zadok The Priest de Georg Friedrich Haendel (ça, c’est pour la couche culture), fait désormais les beaux jours de YouTube et Soundcloud, où des armées de DJ du dimanche se sont évertué à vouloir le remixer à toutes les sauces. Pour vous, en vrais journalistes gonzos, on a tourné le volume à fond dans notre casque Beats by Dre, fournisseur officiel des joueurs de Ligue 1, et on vous a sorti le top 10 du pire des remix de l’hymne de la Ligue des Champions. Attention, vos oreilles vont saigner.

1. Le remix de The B1G BOSS
Le nom donne déjà à peine confiance. Le remix est du même acabit. 1’43 d’hymne avachi sous des trombes d’effets pyrotechnico-musicaux à la Vangelis. Merci à l’hasardeux DJ d’avoir cependant écourté la souffrance par rapport à l’original.

2. Le remix drumstep de Sitemaster
Les fans de Skrillex auront l’oreille qui frétille à 0:48. Les fans de Skrillex seulement.

3. Le remix de Claudio Quezada
Vous avez reconnu l’hymne original ? Dur, hein ! Un remix à utiliser à l’école primaire pour détecter d’éventuelles problèmes auditifs.

4. Le remix de DJ Markus Freeze
Un remix qui commence par se chercher entre la Ligue des Champions et la Copa Libertadores, et qui finit par se perdre entre Rio de Janeiro, Berlin… et Ibiza. Continue la musicothérapie, Marcus, tu vas bien finir par te trouver.

5. Le remix trance de Diego Van Cooper
Le mec fait genre qu’il remixe l’hymne de la C1 pour en fait balancer des BPM de trance psychédélique ou assimilé et tromper son petit monde. Et ça marche, près de 400 couillons se sont faits avoir en écoutant le son. Dont nous. Trois fois.

6. Le remix techno par DJ Leo et DJ Demo du remix de Mexcla
Ils se sont mis à deux pour remixer un remix de la Ligue des Champions. Hasard ou malheur, le remix de Mexcla semble avoir disparu des Internets. Oh non :(

7. Le remix trance d’Elektrik Storm (parce que deux remix trance, c’est mieux qu’un)
Deux remix trance, c’est mieux qu’un, en effet. Surtout quand le deuxième est encore plus gratiné.

8. L’instru de rap de Mirko Torrisi
Le mec qui posera des lyrics sur l’hymne de la C1 remixée en instru rap devra être sacrément fort, et se fendre de punchlines bien senties à l’encontre de Platoche et du football mondial. Car niveau son, ça nous rappelle les sombres heures de 1994, quand le moindre saut de cabri faisait sauter le disque dans la chaîne hi-fi. Une époque bénie.

9. Le remix fait au clavier Bontempi de Szrtlkkincsem
On désespérait d’en trouver un, le voici : l’hymne entièrement rejoué avec des instruments non présents dans la version originale, en l’espèce un clavier Bontempi. Voici plusieurs minutes de jeu à un doigt sur fond de beats ibiziens. Un col hors catégorie très dur à avaler, avant la descente finale vers la fin de la playlist.

10. Le remix planant de MrBeron
MrBeron est un petit malin. En intitulant son remix planant « Champions’ League Second Version Anthem », il a réussi à attirer près de 100 000 mélomanes sur sa vidéo. Pourtant, on a du mal à reconnaître l’hymne original, tant notre DJ bloque la ligne de violon après moins d’une seconde pour la rejouer en boucle.  On laisse un internaute conclure sur la prestation.

Les sous-sols honteux des Internets fourmillent encore de remix croquignolets. N’hésitez pas à nous les signaler en commentaire. Si un jour Universal Music passe par là, nous aurons peut-être la chance de sortir une compil’ comme aux plus beaux jours de 1996.

Les courageux qui se seront fadés l’ensemble des morceaux en écoute intégrale gagneront notre respect éternel.

A la Culotte Social Club
Les petits potes
ALC soutient fièrement Alterfoot, le portail alternatif du football autrement.
Tumblr