À la Culotte : blog foot

Le 11 septembre dans le football

11 septembre 2013 par Jules dans Culture foot, Vintage & Oldies // 0 commentaires

LilleOM

N’eussent été les 4 buts de l’Équipe de France hier soir contre la Biélorussie, le 11 septembre 2013 aurait pu être le jour d’horreur du football français depuis 20 ans. Las ! les Bleus sont assurés – à 99,9% – d’être au moins en barrages. Mais aujourd’hui, à l’heure où le monde entier va se remémorer pour la douzième fois les attentats du 11 septembre – souvenir à chaque fois de plus en plus lointain – et où les conspirationnistes vont tenter de rouvrir à tous les yeux sur les vraies causes de la tragédie, voyons ce qu’il s’est passé le 11 septembre dans la planète football.

Ils sont nés un 11 septembre

A tout seigneur, tout honneur, Der Kaiser, Franz Beckenbauer, a illuminé le monde le 11 septembre 1945. Côté numérologie, 1+9+4+5 = 19 : 1 + 9 = 10 : 1+0 = 1. Car oui, Beckenbauer est le seul footballeur – avec Mario Zagallo – à avoir remporté la Coupe du Monde en tant que joueur puis en tant qu’entraîneur. Coïncidence ? Demandez à Geoffrey Garétier.

Plus proche de nous, Dejan Stanković, fraîchement retraité à 34 ans, est aussi venu au monde un 11 septembre. De même pour Éric Abidal, né le 11 septembre 1579, Julien Sablé, le 11 septembre 1980, les Italiens Andrea Dossena et Robert Acquafresca, le Marseillais Jordan Ayew, ou enfin Pierre Issa, tristement célèbre pour avoir été nul à l’OM et nul en sélection sud-africaine (remember le CSC face à la France en matchd d’ouverture de la Coupe du Monde 1998). C’est également le cas de Clément Chantôme, pour qui demeure une zone d’ombre sur son état-civil : malgré la thèse officielle qui le fait naître en 1987, il se murmure, à en voir son visage, qu’il serait né après les attentats du World Trade Center. Une polémique dont se passeraient bien les dirigeants qataris après l’affaire Edel.

Ils sont morts un 11 septembre

Saleh Selim, international égyptien et président de longue date du club d’Al-Ahly, multi-titré au pays des Pyramides. Ian Porterfield, joueur moyen du championnat écossais et entraîneur globe-trotteur (Zambie, Zimbabwe, Oman, Busan I’Park et… Chelsea au début des années 90). Jean-Louis Buron, surnommé Mobylette du temps de son passage à l’OM, et qui fit les beaux jours de l’équipe de France amateurs dans les années 60.

Ça c’est passé un 11 septembre

En 1898, année où Jérémy Toulalan entre en CP, le club argentin du Lomas Athletic Club remporte son sixième championnat en battant en barrage Lobos. Ce sera le dernier championnat gagné par la section sportive du club omnisports, aujourd’hui dissoute au profit du rugby.

En 1920, au Chili, le Brésil remet son titre en jeu en Copa America. Malgré une victoire inaugurale contre le Chili, pays organisateur, la Seleçaõ va s’écrouler 6-0 contre l’Uruguay, qui remporte finalement son 3e titre continental.

En 1932, la 1ère journée du premier championnat de France de football professionnel se déroule dans la liesse générale. Pas de multiplex et de jingle à la con à l’époque. Mais déjà, les grosses surprises surgissent : le FC Sochaux, qui survole le football français depuis sa création en 1928, tombe à domicile face au CA Paris ; l’Olympique Lillois, futur vainqueur de la première édition, tombe également à domicile contre l’OM. Les résultats en détail :

Excelsior Roubaix 0-3 FC Sète
FC Mulhouse 2-3 Club Français
OGC Nice 2-3 SC Nîmes
RC Paris 2-1 Hyères FC
Olympique lillois 1-2 Olympique de Marseille
AS Cannes 5-5 SC Fives
FC Metz 1-2 Stade rennais UC
FC Sochaux 1-3 CA Paris
Red Star Olympique 2-3 Olympique d’Antibes
SO Montpellier 2-0 Olympique d’Alès

Partage cet article

Réagis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

A la Culotte Social Club
Les petits potes
ALC soutient fièrement Alterfoot, le portail alternatif du football autrement.
Tumblr