À la Culotte : blog foot

Le LOSC se relèvera t-il ?

16 mars 2013 par La team dans Analyses, Articles

img-losc-les-disparus-1348009198_620_400_crop_articles-161861

Longtemps adulé pour son modèle de gestion et son football offensif porté sur l’attaque placée, le LOSC galère pas mal cette saison en championnat, en coupes et en compétition européenne. Si de bons résultats sont récemment venus apaiser les tensions dans le club, on peut néanmoins s’interroger sur l’avenir de celui ci. Entre équipe saignée au mercato, finances tendues et nouveau stade, l'équilibre économique et sportif du club reste fragile pour les saisons à venir. Peut-on encore considérer le LOSC comme un club capable de venir jouer l’Europe ? Quelles seraient alors les solutions afin de permettre à celui ci de perdurer dans les premières places du championnat français ? Éléments de réponse.

Depuis le début de saison le club semble marquer le coup. Le départ d'Hazard cette saison fut clairement la fin d’un cycle, celui du « Barça du Nord », des chevauchées de Moussa Sow et de l'infaillibilité du duo Chedjou-Rami. Or, les Lillois viennent d’entrer dans un magnifique nouveau stade, et leur futur semble s’assombrir de plus en plus. Des cadres veulent partir à l’étranger (Mavuba, Chedjou, Basa), d’autres sont partis récemment (Debuchy et Landreau), et les finances sont en berne. Aucun repreneur ne s'est présenté pour investir et renouveler le projet et l’effectif lillois, accentuant une confusion qui n’est pourtant pas propre aux valeurs du club.

Il y a dix ans de cela, Claude Puel, le président lillois Michel Seydoux et l’ancien directeur sportif Xavier Thuilot, décidèrent de démarrer un nouveau projet prônant le beau jeu, le recrutement peu coûteux et l’éclosion des jeunes de la région. Le projet aboutira finalement au doublé coupe-championnat de 2011. Or, en décryptant bien les dires des dirigeants, et en allant discuter avec des responsables du club au risque de se faire rembarrer tel un vulgaire Olivier Tallaron, on peut se rendre compte que celui-ci ne s’est finalement pas déroulé comme prévu.

Après le sacre, certains joueurs se considérant en fin de cycle et appréciant l’idée de terminer leur aventure nordiste sur une bonne note, manifestent l'envie d'aller voir ailleurs (Cabaye, Rami, Gervinho, Pierre-Alain Frau et sa voiture). Seydoux, en accord avec Garcia, décide d’abandonner l’ancienne mentalité du club en sortant les gros billets. Dimitri Payet signe pour 10 millions (plus gros transfert du club) et les cadres sont prolongés avec une forte réévaluation salariale, contrairement à d’habitude où ils sont lâchés au prix fort. De toute façon, Jean Mich’ Aulas commençait à comprendre le pot aux roses après avoir signé Makoun, Bodmer et l’excellent Kader Keita.

Service après-titre

Une nouvelle politique dont les Nordistes payent, en ce début de saison, les pots cassés. Payet et Pedretti, deux recrues majeures,

bouclent une première saison terne, pendant que le départ d’Eden Hazard n’est pas compensé comme il se doit. Le recrutement, devenu dépensier, ne satisfait pas : Marvin Martin et sa tête de souffre-douleur ainsi que Salomon « la flèche » Kalou deviennent des exemples vivants des maux lillois, incapables de se fondre dans le collectif. Le mental du vestiaire est sérieusement affecté par les vagues de départs et aussi par le management de Rudi Garcia. Au point que le gardien titulaire, Mickael Landreau, se fait la malle en plein milieu de la saison, laissant à Steeve Elana et son demi sourcil la charge des cages. S’ensuit Mathieu Debuchy, parti rejoindre son ami Yohan Cabaye à Newcastle. Histoire de faire des centres en premières intentions à Gouffran et Obertan.

Toutefois, depuis la fin du mercato hivernal, le LOSC entame un début de « come-back », juste après le match injustement perdu face au PSG. Cinq victoires de rang viennent redonner du baume au cœur à l'effectif et, enfin, Martin et Kalou semblent s’intégrer, tandis que Payet retrouve ses jambes. On peut donc espérer voir une fin de saison canon comme l’équipe de Rudi Garcia en a l’habitude. Mais, pour autant, beaucoup trop d’erreurs ont été commises par les Lillois pour espérer les revoir en Ligue de Champions. Tant mieux pour l’indice UEFA de la France, et tant pis pour le Bayern qui priait déjà pour les retrouver dans leur groupe l’année prochaine.

Nouveau LOSC pour une nouvelle vie ?

Depuis le mercato hivernal, la politique de Lille semble ainsi avoir changé. À l’instar des Lyonnais ou des Marseillais avant eux, les dirigeants lillois semblent vouloir réduire le budget et se focaliser sur la formation et les achats peu coûteux, pour anticiper une éventuelle non-qualification européenne. Des cadres comme Chedjou et Mavuba vont partir cet été afin d’alléger la masse salariale, tout comme quelques joueurs n’ayant pas convaincu (Bruno, Bonnart, Rozenhal).

Pour pallier ces départs, le LOSC se montre très prévoyant, s’étant déjà assuré les signatures de jeunes joueurs prometteurs comme Julian Jeanvier (Nancy), Souhailo Meité (Auxerre) et surtout l’excellent ailier Florian Thauvin (Bastia). Des belles promesses pour l’avenir. A voir maintenant si le club de Michel Seydoux est capable de revenir aux basiques, à savoir recruter malin en s’appuyant sur la formation. L’équilibre entre les revenus du Grand Stade, qui traduit l’envie de pérenniser le club dans la cour des grands du championnat français, et la volonté de garder les finances saines pour un éventuel repreneur, sera assurément dur à trouver. Une transition que Michel Seydoux devra se charger d’effectuer. Même si le LOSC semble avoir pris pas mal de retard sur son projet de devenir une des meilleures équipes de France, le nouveau stade permet d’espérer des jours meilleurs, surtout niveau finance. Donner un nom à celui-ci pourrait être bonne idée cela étant.

Par @lef_theo

zp8497586rq

Partage cet article

1 commentaire

  1. David12 mai 2013 à 7 h 30 min

    Le match de vendredi a au moins prouvé une chose : Lille est encore dans la course à l’Europe !!

A la Culotte Social Club
Les petits potes
ALC soutient fièrement Alterfoot, le portail alternatif du football autrement.
Tumblr